Découverte du jour : AGIR VIVRE AUTISME qui milite activement pour l'ouverture de centres IME avec méthode ABA, soutenue par la fondation AUTISME.

Un centre a vu le jour en Charente à Angoulême, un des rares en province avec cette méthode...

Création d'un jeu pour enfants autistes en Français pour les possesseurs d'IPAD : «Buddy apprend les couleurs »

654749_19509901_460x306

TOP non ??

Les articles et liens sont très intéressants. J'ai pu y lire : Chez ces profils d’enfants, certains troubles associés peuvent s’avérer malgré tout assez handicapants, sensoriels ( hypersensibilité auditive, tactile, problèmes vestibulaires,…), et moteurs (difficultés praxiques pour la motricité fine par exemple). Les problèmes sensoriels expliquent différents troubles du comportement (rigidités alimentaires et dans la vie quotidienne, peur de certains lieux ou contextes sensoriellement difficiles,…). ==> Mais c'est mon Fiston2 ça ! 

et aussi : La capacité à entrer dans les apprentissages fondamentaux sera aussi altérée, l’enfant n’y voyant que peu d’intérêt dans sa vie concrète. Il privilégiera les acquisitions dans des domaines pragmatiques et liés à ses intérêts et motivations. Adapter les apprentissages à ces intérêts sera la clé de voute de l’approche éducative.==> combien de fois ai-je entendu "mais  ça va me servir à rien d'apprendre ça !" Je relie alors systématiquement l'apprentissage ( maths, hist-géo etc...) a son utilisation concrête dans ses centres d'interêts, ex : maths pour la création de jeux vidéos ( son rêve pour plus tard) etc...et ça passe mieux, il se calme et accepte l'apprentissage. Des fois, j'ai plus de mal, l'utilisation du compas par exemple ( ca me rappelle un sketch de Gad Elmaleh)

et ça aussi : 

Colères, agressivité, stéréotypies (gestes répétitifs), automutilation, ne sont pas typiques de tout trouble autistique. Ces comportements sont la conséquence d’autres difficultés : Incapacité à communiquer, ennui, problèmes sensoriels, douleurs,…expliquent l’apparition de ces crises.

En proposant à l’enfant des solutions pour communiquer, en lui donnant des repères pour structurer le temps, l’espace et préparer aux changements, en surveillant régulièrement d’éventuels problèmes de santé expliquant une douleur ou une gène, on diminue fortement la fréquence des comportements « à problème » ! ==> En discutant avec Fiston2, j'apprend souvent ce qui le stresse et on y remedie. Il ne va pas de lui même indiquer ses angoisses ou s'il a mal , il faut forcer la discussion. Par exemple,, il est capable de rester 2 jours avec un léger torticoli sans en parler , a nous de comprendre pourquoi il a une drole de position de la tête, ça pourrait être presque comique...

Mon dicton du jour et en résumé, plus on donne du temps et de l'attention à l'enfant TED, mieux il se porte. Ce qui va de pair avec la phrase trouvée sur le Web ( je ne sais plus où) : les parents sont les meilleurs thérapeutes de leur enfant. Tout ça c'est la théorie, c'est concret, c'est optimiste mais dans la réalité , ce n'est pas forcément simple à mettre en place.