J'en avais peur, j'en parlais pas plus tard que deux jours avant " et s'il m'arrivait quelque chose ?" et c'est arrivé. De violentes douleurs au ventre m'ont conduitent aux urgences en catastrophe.

Opération par laparotomie (ouverture abdominale), 8 jours d'hopitâl, impossible encore de marcher plus de 3 mns, impossible de gérer quoi que ce soit....heureusement la solidarité familiale bat son plein et en pleine période noel , c'est émouvant.

Fiston 2 se gère, j'avais tellement d'apréhension qu'il panique devant mon absence, j'en ai pleurer devant le médecin.

Je n'ai même pas pu lui dire au revoir, je n'ai pas voulu qu'il vienne me voir tant que j'étais "branchée" de partout et bien..................il a gérer, il a fait sa semaine de Collège sans encombre majeure, m'a rapporter deux bonnes notes. et voilà, le stress qui me hantait s'est envolé, j'ai eu la preuve qu'il pouvait "encaisser" l'imprévu, qu'il pouvait s'adapter. Vraie leçon de vie...

Je devrai subir une nouvelle intervention, programmée celle là. Je me battrai pour m'en sortir au mieux mais heureusement, la tumeur a une apparence bénigne à l'oeil nu selon le chirurgien. Il n'y a rien à plaindre, seulement un laxisme de ma part quand aux bobos récents qui me pourrissaient la vie.

2eme leçon de vie, aider son enfant c'est vital MAIS il ne faut pas s'oublier derrière.

Je vais donc apprendre à prendre soin de moi....